Conscient de l’importance de cette source d’énergie pour le futur, l’ONHYM a défini une stratégie pour la valorisation des schistes bitumineux notamment pour la production des hydrocarbures et de l’électricité. Cette stratégie s’articule autour de quatre axes principaux:

1- Adopter un cadre légal et fiscal approprié :

Les schistes bitumineux sont régis par le code minier (Dahir du 9 rajeb 1370, 16 Avril 1951). Afin de mieux promouvoir cette ressource nationale qui nécessite des investissements très élevés, le gouvernement marocain a décidé d’élaborer une loi spécifique aux activités de schistes bitumineux notamment celles relatives à la production d’hydrocarbures.

Dans cette optique, l’ONHYM est en cours d’élaborer un code spécifique pour les schistes bitumineux.

2- Promouvoir et développer le partenariat :

Considérée comme un axe stratégique d’une importance capitale, l’ONHYM déploie des efforts considérables pour la promotion de cette ressource énergétique nationale auprès des compagnies de renommée mondiale et disposant de technologies confirmées.

3- Explorer les zones prometteuses :

Il est nécessaire de réaliser des travaux d’exploration pour évaluer et confirmer le potentiel et la qualité des schistes bitumineux dans différentes zones du territoire national identifiées comme potentiellement favorables (en dehors de celles de Timahdit et de Tarfaya) mais non encore explorées et qui ont fait l’objet de réservation pour le compte de l’ONHYM. Il s’agit de la région de Tanger et du domaine Rifain, le bassin d’Aït Oufella El Kbab, le bassin du Haouz Tadla, le bassin d’Essaouira, le bassin de Boudenib, le bassin d’Ouarzazate, le bassin du Souss et le bassin du Sud.
Le programme d’exploration ne pourra aboutir s’il n’est pas accompagné par la caractérisation physico-chimique à travers des analyses des schistes bitumineux des différents prospects. Ainsi, l’ONHYM prévoit dans le cadre de sa politique stratégique de mettre en place un laboratoire et de le doter des équipements et des moyens humains nécessaires.

4- Développer les compétences nationales :

S’agissant d’une ressource stratégique future pour notre pays, il est primordial de développer une expertise nationale par la formation et la coopération entre différents organismes nationaux et/ou internationaux compte tenu des multiples possibilités d’usage des schistes bitumineux.