Introduction

Le bassin d’Essaouira - Haha est situé au centre - ouest du Maroc. Il couvre une superficie de l’ordre de 11 857 Km².

Base de données

L’exploration pétrolière a débuté en 1950 et se poursuit jusqu’à présent. Dans le but d’améliorer la production des champs de gaz et de condensat de Meskala et Toukimt, en plus des 7590 Km de sismique 2D existantes, l’ONHYM, a acquis, en 2007, 325 Km² de données sismiques 3D sur ces zones. Au total, 47  puits d’exploration et 38 forages de développement ont été réalisés dans ce bassin aboutissant à la découverte de sept champs de gaz et de condensat.

Evolution sédimentaire et tectonique

Le bassin d’Essaouira est caractérisé par des dépôts paléozoïques qui ont été largement affectés, au Carbonifère, par l’orogénèse hercynienne. A la suite de cet important évènement tectonique, l’évolution tectono-sédimentaire du bassin fut contrôlée, durant le Mésozoïque par une distension qui a débuté au Trias et qui est liée à l’ouverture de l’océan atlantique. En effet, durant le Trias et le début du Lias, les dépôts ont été contrôlés par des failles normales extensives entrainant la formation de blocs basculés et d’épaisses séries détritiques rouges, de sel et de dolomies ont été déposées. Durant le Jurassique et le Crétacé, la sédimentation a été caractérisée par des carbonates marins de plate-forme et des anhydrites qui furent interrompus par plusieurs intervalles silicoclastiques.

La section mésozoïque a été déformée par la suite par l’orogénèse alpine qui a été à l’origine de nombreuses structures salifères.

Systèmes pétroliers

Découvertes

L’effort investi dans l’exploration pétrolière du bassin a été couronné par la découverte de sept gisements productifs dont quatre à gaz, deux à gaz et condensat et un gisement à huile. Les gisements à gaz ont été découverts à Kechoula, Jeer, N’Dark dans l’Argovien dolomitique, et à Zelten au niveau des réservoirs gréseux du Lias supradoléritique.

Les gisements de gaz et condensat ont été découverts à Meskala au niveau du Trias gréseux infrasalifère, et à Toukimt dans l’Argovien dolomitique.

Un gisement d’huile a été découvert à Sidi Rhalem et qui produisait à partir des réservoirs dolomitiques de l’Argovien - Rauracien.

Roches mères

Les analyses géochimiques indiquent que le gaz et le condensat produits seraient d’origines silurienne et ordovicienne (valeurs de TOC variant entre 0,86 % et 2,35 %). Ces roches mères sont situées dans la fenêtre à huile et/ou à gaz humide.

Les roches mères du Jurassique (Oxfordien), avec un TOC de 4 %, seraient à l’origine du gisement d’huile de Sidi Rhalem.

Roches réservoir

Trois principales roches réservoirs, avec des porosités moyennes supérieures à 10 %, sont présentes dans le bassin d’Essaouira-Haha : Les grès du Trias inférieur, les carbonates de l’Oxfordien et les roches réservoirs du Paléozoïque rencontrés dans les affleurements paléozoïques : (Ordovicien, Dévonien et Carbonifère). Les porosités de ces réservoirs paléozoïques pourraient être améliorées par la présence de fractures, liées aux plissements.

Roches couverture

Les roches couvertures sont constituées par les argiles et le sel du Trias, et les argiles du Lias inférieur.

Pièges

Les pièges dans le bassin d’Essaouira-Haha sont de deux types :

Structuraux : Anticlinaux, blocs basculés, horsts, dômes de sel, et stratigraphiques : Lentilles de sables, changements latéraux de faciès.

Play concepts

Les plays concepts, développés dans le bassin d’Essaouira-Haha sont de différents types :

Structures hautes : Horsts, blocs basculés avec comme objectifs les grès du Trias et les grès et/ou les carbonates du Paléozoïque.

Des Plays liés aux pièges stratigraphiques ou aux pièges combinés avec des grès du Lias inférieur comme objectifs.

Les structures salifères liées à la déformation atlasique.

Les objectifs sont représentés par les carbonates du Jurassique moyen et supérieur dans les anticlinaux et les dômes de sel, ou au niveau des flancs des diapirs.

Prospects and Leads

Plusieurs leads et prospects ont été identifies dans le bassin d’Essaouira – Haha, en majorité associés à des anticlinaux à grand rayon de courbure combines à des blocs faillés et basculés.

Au 31 Décembre 2018, la production totale cumulée dans le bassin d’Essaouira - Haha est déclinée comme suit :

  • Gaz naturel: 804 791 869 M3
  • Condensat: 276 902 M3