Introduction

Le bassin de Tadla - Haouz couvre une superficie d’environ 16 159 km² dans le Maroc Central, entre les villes de Marrakech, Béni-Mellal et Khouribga. Il s’agit d’un bassin intra-cratonique.

Base de données

A fin décembre 2018, la base de données existante dans ce bassin est représentée par un total de 2555 Km de lignes sismiques 2D et 60 Km² de sismiques 3D, en plus de 4 forages et 20 core drills concentrés en général au Nord du bassin.

Evolution Sédimentaire et Tectonique

Evolution sédimentaire

La série paléozoïque, du Cambrien Inférieur au Permien, est représentée par les grès, les argiles glacio-marines, les argiles graptolitiques riches en matière organique, les carbonates et les faciès turbiditiques d’eaux profondes. Durant le Trias, la majeure partie du bassin de Tadla - Haouz était émergée à l’exception de la partie Sud de la zone, avec des sédiments fluviatiles à marins peu profonds, surmontés par une grande étendue de sel intercalé par des basaltes.

Durant le Jurassique, la majorité du bassin de Tadla - Haouz était émergée et ce, jusqu’à la transgression marine survenue durant le Cénomanien, avec une sédimentation constituée surtout de carbonates, de marnes, d’anhydrites et d’argiles brun-rouges.

Les sédiments d’âge Eocène sont des marnes lagunaires phosphatiques passant à une grande étendue de dépôts constitués de calcaires marins et de marnes riches en matière organique.

Evolution tectonique

Trois phases tectoniques principales ont affecté le bassin de Tadla - Haouz :

  • La phase hercynienne qui a débuté à la fin du Dévonien, et qui a déformé les séries paléozoïques.
  • La phase du rifting pendant le Trias-Jurassique, créant la fosse du Haut-Atlas le long de la limite Sud du bassin de Tadla-Haouz.
  • La phase tectonique atlasique survenue durant le Crétacé Supérieur et le Tertiaire, et qui a donné des plissements et des chevauchements.

Systèmes pétroliers

Roches mères

Les Hot Shales noires du Silurien représentent la roche mère la plus importante avec des valeurs de COT au niveau des échantillons de surface et de forages, allant de 0.9 à 12.5 %. Cette roche mère est mature à trés mature. Des argiles noires à graptolites similaires existent au Dévonien Inférieur et à l’Ordovicien, avec des valeurs de COT atteignant 5.7 et 6 % respectivement.

D’autres roches mères avec des valeurs de COT atteignant 6.5 % ont été identifiées au Viséen avec des valeurs de COT moyennes de 1.5 %.

Roches réservoir

Les grès de mer peu profonde de l’Ordovicien Supérieur, les grès du Carbonifère, les conglomérats, les grès turbiditiques, les calcaires récifaux de plate-forme et les grès du Permien, constituent les principales roches réservoirs du Paléozoïque. Les grès de la base du Trias (Porosité supérieure à 10 %) et les grès du Dogger (Porosité supérieure à 10 %) sont les principales roches réservoirs du Mésozoïque.

Roches couverture

De bonnes roches couvertures, de différents âges, ont été mises en évidence par les forages. Ces roches couvertures sont présentes au Paléozoïque, il s’agit des argiles de l’Ordovicien, du Silurien, du Dévonien et du Carbonifère. Les roches couvertures du Méso-Cénozoïque sont représentées par les argiles rouges du Trias, le sel, les argiles du Dogger et les argiles et les marnes du Crétacé.

Pièges

Ils sont représentés essentiellement par de larges anticlinaux formés au début de la phase tectonique hercynienne, ainsi que des Horsts.

Play Concepts

Deux Play concepts ont été développés dans le bassin :

Les play concepts paléozoïques avec les roches mères décrites ci-dessus.

Les play concepts mésozoïques identifiés au Sud du bassin. Ils sont séparés des premiers par le sel et les argiles, avec une roche mère principalement crétacée.