Introduction

Le bassin de Missour, d'une superficie d'environ 16 840 Km², fait partie de la Meseta orientale. Il est entouré par les chaînes du Moyen et du Haut Atlas, et est séparé du bassin des Hauts-Plateaux par le linéament de Mechkakour.

Base de données

A la date du 31 décembre 2018, un total de 3415 km de lignes sismiques 2D à couverture multiple, a été acquis et cinq puits d’exploration ont été forés dans ce bassin.

Evolution sédimentaire et tectonique

Evolution sédimentaire

Les sédiments du Trias Supérieur débutent par la formation du TAGI, surmontée par d’épaisses séries salifères largement répandues et intercalées par les basaltes. Les formations du Jurassique sont pour la plupart des carbonates, des dolomies et des marnes d’âge Lias - Bathonien.

Au cours du Crétacé Supérieur, des carbonates, des grès, des argiles et des anhydrites ont été déposés en discordance angulaire sur les faciès du Jurassique, dans les sous-bassins, et surmontés d'une épaisse succession de conglomérats, de grès, de marnes et de calcaires d'âge Cénozoïque.

Evolution tectonique

La période Trias-Jurassique fut caractérisée par une phase extensive, en relation avec l'ouverture de l'Atlantique, ayant créé les sillons atlasiques en produisant un système en grabens et /ou demi grabens.

La phase post rift et l’inversion atlasique, ayant démarré au cours du Crétacé Supérieur dans ce bassin, ont conduit à la formation de demi-grabens inversés, des structures en fleurs, et des anticlinaux.

Système Pétrolier

Roches mères

Les roches mères d’âge Carbonifère ont été rencontrées dans le forage OSD-1. Celles du Silurien, rencontrées dans des puits du bassin de Tadla, montrent des argiles noires riches en matières organiques de type II avec un COT de 0.7 % à 13 %. Cette même roche mère pourrait très bien exister dans le bassin de Missour. Les roches mères du Namurien et du Westphalien de type II & III, sont constituées par des argiles et des lits de charbon, avec un COT variant de 0.5% à 2.17%. Leur degré de maturation est dans la fenêtre à huile.

Les argiles noires du Jurassique Inférieur, rencontrées dans le forage RR-1 et dans les affleurements environnants du Haut et du Moyen Atlas, révèlent une roche mère favorable à la génération d’hydrocarbures liquides. Les valeurs de COT peuvent atteindre 8%. Cette roche mère est dans la fenêtre à huile.

Roches réservoir

Pour le Trias, la Formation TAGI est le réservoir principal dans le bassin. Il a révélé du gaz et du condensat dans le bassin d’Essaouira et dans les Hauts Plateaux (Tendrara & Talsint). Ce réservoir est considéré aussi comme le principal objectif dans certains gisements d’Algérie. Le TAGI dépasse 400 m d’épaisseur dans le forage RR-1. Sa porosité varie de 6 % à 15 % dans les forages et pourrait atteindre 25% dans les affleurements.

En ce qui concerne les objectifs jurassiques, les carbonates du Lias Inférieur et du Dogger constituent les réservoirs les plus importants.

Roches couverture

Les intercalations d’argiles et de sel triasiques, déposées dans ce bassin, sont des couvertures étanches pour le réservoir TAGI.

Les calcaires du Jurassique sont scellés par les intercalations marneuses ainsi que par les marnes du Jurassique Inférieur et Moyen.

Prospects

Les dernières études ont révélé la présence de six prospects, en relation avec les structures en fleur au niveau desquels les objectifs sont d’âge Mésozoïque.

Le dernier retraitement de certaines lignes sismiques, a nettement amélioré l’image sismique sous les basaltes et a permis l’identification de prospects dans la séquence paléozoïque au voisinage du forage OSD-1. Ces prospects sont reliés aux chevauchements hercyniens.