Les zones prioritaires correspondent aux formations de l’Archéen et à celles du Protérozoïque supérieur. Les premières affleurent au niveau de la dorsale d’Aghaylas et la chaîne de Ma’talla au Sud et se prolongent vers le Nord dans les boutonnières de l’Anti-Atlas occidental. Dans ce dernier cas, la présence combinée de faciès turbiditiques, d’un très dense réseau de dykes basiques et d’une tectonique ductile polyphasée constitue un excellent critère pour la genèse de veines aurifères. La présence de corps basiques ou ultrabasiques dans l’Archéen de la Dorsale de Reguibate en fait une excellente cible pour la recherche de l’or, de l’argent et des platinoïdes.

La dorsale d’Aghaylas et la chaîne de Ma’talla constituent des cibles pour les concentrations minérales suivantes :

  • Les métaux précieux (or et argent) : dans les shear-zones, les roches vertes ou en relation avec les « Banded Iron Formation »….
  • Les platinoïdes dans les complexes basiques et ultra-basiques (serpentines).
  • Le diamant : dans des cheminées kimbérlitiques.
  • Les terres rares : associées aux roches hyper-alcalines des différents cycles magmatiques.

Au niveau du Protérozoïque supérieur, les zones favorables sont:

  • Les faciès volcaniques et volcano-sédimentaires métamorphisées, qui rappellent à plusieurs égards les séries de roches vertes et qui jalonnent la paléosuture ophiolitique de Bou-Azzer- Sirwa. Ces formations sont favorables pour l’association Au-Ag.
  • Les intrusions calco-alcalines du domaine arc-arrière arc et leur encaissantdans les massifs de Sirwa, Saghro et de l’Ougnat pour l’association Cu-Au-Ag.
  • Au niveau des massifs de Kerdous, Sirwa et du Saghro, les bassins arc- arrière arc, à sédimentation pélitique fine sont de bonnes cibles pour les concentrations argentifères de type Imiter et Zgounder.
  • Dans la bordure septentrionale de la boutonnière de Tamlalt (Haut Atlas oriental), la superposition d’une tectonique hercynienne très pénétrative sur des faciès volcaniques acides et intermédiaires du Protérozoïque supérieur est responsable de la genèse d’une déminéralisation aurifère appartenant à un type émergent au sein de la gîtologie marocaine.

Au niveau des boutonnières paléozoïques (avec souvent des intrusions granitiques), de nombreux indices d’or sont mis en évidence, notamment dans le massif de Tichka dans le Haut Atlas, celui de Tazekka dans le Moyen Atlas, dans la boutonnière des Beni Snassen (Maroc nord oriental). il reste des zones à explorer pour la recherche de minéralisations aurifères péribatholitiques de type varisque.

Récemment, un nouveau type de minéralisations hercyniennes à Pb, Zn, Ag, Au a été mis en évidence à Azouggar N’Tilili dans la région de Bas Draa, encaissé dans des formations sédimentaires d’âge Adoudounien à Cambrien inférieur.