Plusieurs intervalles réservoirs, de différents âges, ont été mis en évidence par les forages dans les séries sédimentaires allant du Paléozoïque au Tertiaire.

Paléozoïque

Au sein des séries carbonifères, la plupart des réservoirs ont été rencontrés au niveau du Westphalien, du Namurien et du Viséen. Ceci dans les bassins des Haut-Plateaux, de Missour et le bassin de Zag-Bas Draa. Ces niveaux sont généralement deltaïques à turbiditiques et représentés par des formations siliciclastiques. Les valeurs de porosité sont voisines de 11% et peuvent atteindre 15% notamment dans le bassin de Missour et de Zag-Bas Draa. Des réservoirs carbonatés du Viséen et du Dévonien (Récifs) sont également connus dans les bassins des Haut-Plateaux, de Tadla, de Doukkala, de Boudnib et de Zag-Bas Draa. Les porosités des réservoirs gréseux et conglomératiques pourraient être améliorées par les fractures, en particulier dans les bassins de Tadla et de Zag-Bas Draa.  

Trias

Les grès et les conglomérats triasiques sont présents dans la plupart des bassins sédimentaires mésozoïques. Ils ont été généralement déposés dans des environnements fluviatiles et deltaïques. Les porosités moyennes sont de l’ordre de 10% dans les bassins de Tadla et les Haut-Plateaux et pourraient atteindre 15% dans le bassin de Doukkala et 22% dans le bassin d’Essaouira. 

Jurassique

Plusieurs types de réservoirs ont été connus dans la série jurassique. Il s’agit de : 

  • Récifs du bassin de Missour, avec une porosité allant jusqu’à 10% ;
  • Carbonates du bassin de Tarfaya-Laayoune ;
  • Dolomies sableuses et carbonates du Callovo-Oxfordien dans le bassin d’Essaouira, avec une porosité variant entre 5 et 20% ;
  • Grès arkosiques du Jurassique moyen de la zone de Haricha avec une porosité allant jusqu’à 30% ;
  • Grès du Jurassique moyen dans le bassin de Tadla (porosité allant jusqu’à 10%) ;
  • Carbonates du Jurassique inférieur dans le bassin de Guercif, récifs dans le bassin des Haut-Plateaux, calcaires oolitiques de Tselfat et grés grossiers de Sidi Filli. Les valeurs de porosités du Jurassique inférieur se situent entre 10 et 30%.  

 

 

Crétacé

Les réservoirs d’âge Crétacé supérieur ont été rencontrés dans le bassin de Tadla. Ils incluent les carbonates du Cénomanien-Turonien et les grés du Sénonien, avec des porosités voisines de 10%. Des intervalles avec des porosités comprises entre 10 et 30%, ont été rencontrés dans les formations d’âge crétacé dans le bassin de Tarfaya-Laayoune. 

Néogène 

Au niveau des bassins onshores, la séquence néogène montre des intervalles réservoirs avec de bonnes caractéristiques pétro-physiques, il s’agit de: 

  • Grès d’âge Oligocène dans le domaine du Rif, avec des porosités variant entre 15 et 20% ;
  • Grès d’âge Miocène dans le bassin du Gharb, avec des porosités pouvant atteindre 30% ;
  • Grès turbiditiques dans le Méso-Rif avec des valeurs de porosité atteignant 17% ;
  • Grès et conglomérats infra et supra nappe pré-rifaine, avec des porosités variant entre 8 et 20%.