Le bassin d’Essaouira constitue l’une des zones les plus prometteuses du pays dont le potentiel confirmé en hydrocarbures est le plus important à ce jour. En effet, plusieurs découvertes ont été réalisées sur ce bassin dont celle du gisement de Meskala considéré comme la plus importante découverte faite jusqu’à présent au Maroc.

L’ONHYM dispose de quatre gisements d’hydrocarbures dans le bassin d’Essaouira :

- Le gisement de gaz à condensât de Toukimt qui a été exploité depuis 1985 à 1998 et est momentanément à l’arrêt à cause des problèmes techniques.

- Le gisement de gaz à condensât de Meskala exploité depuis 1987 à ce jour, il constitue le gisement le plus important de l’ONHYM et fera l’objet d’étude de ce présent travail ;

- Le gisement de gaz à condensât de Zelten non développé à ce jour à cause de ses faibles réserves;

- Le gisement de gaz de N’Dark à faible pouvoir calorifique (50% d’azote) et qui n’est pas encore développé par manque de débouchés.

P39

CHAMPS DE GAZ DANS LA REGION D’ESSAOUIRA

Les gisements de Toukimt et de Meskala sont des gisements de gaz à condensât qui ne peuvent être commercialisés qu’après un traitement visant à séparer le gaz du liquide (condensât et eau).

Le condensât est un hydrocarbure à l’état gazeux aux conditions de pression et de température du gisement mais qui ne passe à l’état liquide qu’une fois remonté à la surface.

Dans le but d’améliorer la production des champs productifs d’Essaouira, l’ONHYM a arrêté un plan d’action concentré sur les gisements de Meskala et de Toukimt. Ainsi une campagne de sismique 3D pour détecter les éventuels blocs non exploités à ce jour a été réalisée et sera suivie de forages de développement afin de renforcer le potentiel de production existant.